La Poste aide le père Noël

Communication du 01.12.2011

Chaque année, des milliers d’enfants expriment leurs vœux dans une lettre ou un dessin qu’ils envoient au père Noël ou au Petit Jésus, dans l’espoir de les voir exaucés. Cette année encore, ces deux figures si populaires pourront compter sur le précieux soutien de La Poste Suisse, qui les aidera à répondre à toutes ces missives. Jusqu’à la fin de l’année, l’équipe de la Poste, désormais rodée, se mettra en quatre pour que tous les expéditeurs en culottes courtes reçoivent un petit cadeau. Cette année, les réponses auront comme fil rouge un petit ourson panda du WWF. En 2009, le père Noël et le Petit Jésus ont reçu près de 17 000 lettres de toute la Suisse et de l’étranger.

Les fêtes de fin d’année approchent et les enfants se réjouissent déjà de passer un nouveau Noël. La Poste, elle aussi, se prépare à leur rendre ces festivités encore plus belles, en contribuant à exaucer leurs souhaits. En effet, cette année encore, celle-ci transmettra les lettres adressées au père Noël et au Petit Jésus aux six collaborateurs chargés de leur traitement à la succursale de Chiasso. Ainsi, les lettres des enfants, aux adresses parfois aussi fantaisistes que «Père Noël, pôle Nord», «Gesù Bambino, Via delle stelle, Paradiso» ou «Liebes Christkind im Himmel» seront dirigées vers la filiale suisse du bureau de poste du père Noël, dont le siège principal se trouve dans le village finlandais de Rovaniemi. Depuis plus de cinquante ans, les lettres que le jargon postal qualifie de «rebut» ne sont plus estampillées «destinataire inconnu» mais envoyées à l’équipe du «Père Noël et Petit Jésus», puis triées par langue. Si l’adresse de l’expéditeur le permet, elles reçoivent une réponse avec un petit cadeau.

L’équipe du père Noël de la Poste répond à quasiment toutes les lettres

L’an dernier, les assistants du Petit Jésus et du père Noël ont reçu 16 869 lettres écrites par des enfants leur demandant un cadeau de Noël ou leur adressant tout simplement leurs vœux. La majeure partie provenait de la Suisse romande, suivies par les lettres des petits Tessinois et celles des petits Suisses alémaniques. Enfin, plus de 200 lettres nous sont parvenues de l’étranger, ce qui prouve que pour beaucoup d’enfants, le père Noël vit au pays des Alpes enneigées et des forêts de sapins.

Les facteurs du père Noël ne ménagent pas leurs efforts pour répondre à chaque lettre. Malheureusement, ce n’est pas toujours possible: certaines d’entre elles ne mentionnent pas d’expéditeur, ou les indications sont insuffisantes. Néanmoins, il a été possible de répondre à 16 241 enfants en 2010, soit 96% des lettres reçues, un pourcentage considérable. Le reste des missives présentait des indications tellement lacunaires sur l’expéditeur que l’équipe du père Noël, à contrecœur, a dû jeter l’éponge.

Néanmoins, l’équipe de Chiasso ne recule devant rien. C’est avec grande joie qu’elle reçoit toutes ces jolies lettres, souvent accompagnées de dessins, de collages et d’objets comme des sucettes, des petites voitures ou des bonbons. Les réponses à ce courrier si attendrissant, écrites dans l’une des quatre langues nationales ou en anglais, sont signées Petit Jésus ou père Noël. Et cette année comme de coutume, chaque missive sera accompagnée d’un cadeau ou d’une petite histoire qui tournera autour d’une maman panda et son petit, en collaboration avec le WWF. L’enveloppe est affranchie avec un timbre spécial publié pour cette période de fêtes. Le cachet, comme chaque année, est celui de l’office de poste de Berne-Bethlehem.