La Poste trouve un accord avec le Surveillant des prix

Communication du 14.06.2012

A l'avenir, La Poste Suisse ne proposera la «maxilettre étranger» qu'en combinaison avec la prestation complémentaire «Recommandé». En revanche, elle renonce aux simplifications et aux augmentations de prix prévues pour les colis pour l'étranger de la clientèle privée. Tel est le résultat d'une solution amiable conclue avec le Surveillant des prix.

Le 1er avril 2012, La Poste Suisse a apporté des modifications ponctuelles à son offre de prestations. Comme le Surveillant des prix avait au préalable exprimé quelques critiques au sujet des nouveautés prévues pour les envois pour l'étranger de la clientèle privée, la Poste a, dans un premier temps, suspendu leur introduction. Entre-temps, la Poste a trouvé un terrain d'entente avec le Surveillant des prix: à partir du 18 juin 2012, l'envoi de la «maxilettre étranger» pour la clientèle ne sera plus proposé qu'en combinaison avec la prestation complémentaire «Recommandé», comme c'était initialement prévu. En revanche, la Poste renonce définitivement à réduire de cinq à trois le nombre de zones de pays pour les colis de la clientèle privée à destination de l'étranger (PostPac International PRIORITY et ECONOMY). En diminuant le nombre de zones, la Poste souhaitait simplifier l'offre pour les clients privés; des adaptations de prix s'en seraient suivies.