Le courrier suisse désormais sans impact pour le climat

Communication du 22.02.2012

La Poste Suisse fait un geste significatif pour l'environnement lors de l'expédition du courrier. A partir du 1er avril 2012, elle compensera les émissions de CO2 de tout le trafic lié au courrier du service intérieur. L'expédition de lettres à l'intérieur de la Suisse se fera ainsi sans impact pour le climat. En matière de compensation, un projet en Suisse s'ajoute aux certificats d'émission de grande valeur provenant de projets internationaux de protection de l'environnement. La Poste complète ainsi les avantages de la lettre postale par d'autres mesures concrètes de protection de l'environnement et renforce en outre la position de la lettre sur le marché de la communication.

La Poste poursuit une stratégie environnementale systématique, notamment en réduisant sa consommation énergétique et en recourant à des énergies renouvelables. Elle fait maintenant un nouveau pas significatif dans le secteur du courrier: à partir du 1er avril 2012, La Poste Suisse introduit l'expédition sans impact pour le climat pour tout le courrier domestique et prend en charge le supplément «pro clima» pour compenser les émissions de CO2. Ce sont ainsi 50 000 tonnes de CO2 qui sont compensées chaque année. Outre des projets internationaux Gold Standard, la Poste soutient pour la première fois un projet suisse de protection du climat. Grâce à ces investissements, la totalité des expéditions de lettres à l'intérieur de la Suisse par la Poste se fera sans impact pour le climat.

Un argument de plus en faveur du courrier postal

Avec l'introduction de l'expédition sans impact pour le climat dans toute la Suisse, la Poste ajoute aux avantages de la lettre postale la protection concrète de l'environnement. Alors que, face aux médias électroniques concurrents, la lettre convainc toujours par sa plus grande efficacité, les nombreuses mesures de protection de l'environnement lors du traitement de la lettre parlent également en faveur de la communication matérielle. La position de la lettre sur le marché de la communication sera encore renforcée par ces derniers investissements.

Une nouvelle pierre à l'édifice d'une stratégie climatique globale

La lettre du service intérieur sans impact pour le climat est une nouvelle contribution importante à la stratégie de protection de l'environnement de la Poste, qui grâce à elle accroît son efficacité énergétique, augmente la part des énergies renouvelables et compense ses émissions de CO2. D'ici 2013 la Poste réduira ses émissions annuelles de CO2 de 15 000 tonnes. Pour ce faire, elle mise sur la mise en service progressive de véhicules électriques d'ici 2016 pour la distribution du courrier, la construction et la transformation de bâtiments selon le label Minergie et le transport par rail entre les différents centres d’une part importante des volumes traités. Depuis 2008, la Poste utilise déjà de l'électricité provenant à 100% d'énergie hydraulique ou éolienne. Elle envisage maintenant d'équiper les toits de plus de 20 bâtiments d'exploitation de panneaux photovoltaïques.

Colis et envois à l'étranger: des prix plus bas pour les envois sans impact pour le climat

Depuis 2009, les clients de la Poste peuvent compenser les émissions de CO2 résultant de l'expédition avec le supplément «pro clima». Même après la compensation complète du CO2 du courrier du service intérieur, les clients peuvent, s'ils le souhaitent, continuer à utiliser le supplément volontaire «pro clima – Envois sans impact pour le climat» pour les colis et les marchandises à l'intérieur de la Suisse et pour les envois internationaux. En raison du développement favorable du marché des certificats d'émission, la Poste offre à ses clients une réduction de prix sur les expéditions sans impact pour le climat à partir du 1er avril 2012.